Skip to navigation – Site map

Présentation

Sociologie du travail est une des plus anciennes revues de sociologie en France. Elle est publiée de manière ininterrompue depuis 1959, année où elle a été créée par Michel Crozier, Jean-Daniel Reynaud, Alain Touraine et Jean-René Tréanton, sous le patronage de Georges Friedmann et de Jean Stoetzel. Elle est publiée avec le concours et le soutien du CNRS.

Sociologie du travail a accompagné le développement des recherches sur le travail et la structuration d’un domaine majeur de la sociologie. Néanmoins, elle n’est pas une revue spécialisée, car les frontières du travail ont désormais éclaté (le travail n’est pas seulement industriel, artisanal, administratif, de service, ouvrier, il est aussi domestique, militant, bénévole, amateur, gratuit, informel, artistique, créateur, sportif, politique, etc.), et parce que le travail ne peut être isolé d’interrogations plus larges sur les changements sociaux, économiques, politiques, institutionnels, culturels.

Sociologie du travail est attachée à rendre compte de la pluralité de la discipline, au plan national mais aussi européen et international. Elle ne privilégie aucune orientation théorique ou méthodologique, mais accueille les travaux qui s’inscrivent dans les débats de leur domaine et s’appuient sur une solide assise empirique.

Objectifs

Sociologie du travail se donne pour objectifs :

  • d’être une revue de sociologie majeure en termes de contenu académique, de réputation scientifique et de pertinence sur les questions sociales contemporaines ;

  • de publier les meilleurs travaux des chercheurs, quelle que soit la région où ils travaillent ;

  • d’encourager les jeunes sociologues à soumettre des articles, et mettre en valeur leur travail à travers le Prix du jeune auteur annuel ;

  • de diffuser des textes répondant aux plus hauts standards internationaux de la recherche en sociologie ;

  • de promouvoir des articles de toute la gamme de la recherche sociologique, des cadres théoriques et des approches méthodologiques ;

  • d’animer le débat sur les questions de la sociologie contemporaine, par exemple dans les dossiers-débats ;

  • de soutenir l’exploration de nouveaux domaines de recherche, la production de développements théoriques originaux et les innovations méthodologiques, notamment dans des numéros spéciaux.

Mots clés

Action collective ; Action publique ; Carrière ; Classes sociales ; Comparaison internationale ; Emploi ; Entreprise ; État ; Formation ; Genre ; Inégalités ; Marchés ; Mouvements sociaux ; Organisation ; Professions ; Régulations ; Relations professionnelles ; Sociologie ; Travail.

Site internet de la revue : http://www.sociologiedutravail.org/

  • Logo Association pour le développement de la sociologie du travail
  • Logo CNRS
  • Revues.org